Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

18 bougies d'Octavio (Mars 2022)

par ANNICK DURAND

Depuis douze ans, je te vois grandir
Toujours prête à te protéger et continuer à t’aimer
Au milieu, parfois, de tes vents de panique gérés
Soufflant dans tes oreilles agacées par des bruits trop forts
Toi, mon petit page toujours sage
Aux grands yeux aussi intelligents qu’émouvants
Tu cherches, au travers des méandres, l’impossible
Puis, tu te révoltes, parfois, de n’avoir pu atteindre ta cible
De tes lèvres ourlées d’une moustache
S’échappent des mots bien pensés d’une extrême justesse et sensibilité
Ou des phrases encore répétitives, par ton imaginaire, toutes ficelées
Fier, dans ton corps svelte de beau jeune homme,  tu nous montres tes talents de lecteur et de grand frère protecteur
Les années, ta famille, tes amis t’ont fait surmonter nombre de tes peurs
Pour aimer, en moto, être le passager de ton papa
Ou te fondre dans une assistance avec participation ludique et orale
Puis  fatigué, petit renard, tu t’endors dans ta chaleur rassurante
Reposé, petit chat, tu te réveilles, toujours câlin, joueur, souriant
Pour moi, petit ou grand
Tu restes mon Roi malin
Au royaume de mon cœur
Où, je reste pour toi, ta fée douceur

18 bougies d'Octavio (Mars 2022)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article