Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vive la fête

A la Mère Lachaise, on sirote  quelques verres

Moi, sur une chaise, je m’envoie en l’air

Mon père n’aimait guère les expressions cavalières

Ma mère m’a élevée dans la prière

Tout cela, je n’en ai plus que faire

Dans notre tombe, pas question de faire la bombe

Je ne suis ni de marbre, ni une colombe

J’aime m’amuser, m’enivrer et baiser

Sans penser être un jour, ici, enfermée

Laissez-moi rire, sourire et jouir

Trop belle la vie sur cette terre

Que sais-je de celle qui m’attend en enfer ?

Au Père Lachaise, se promènent les chats et les prélats

Au Père Lachaise, se côtoient exhibitionnistes et grands de notre histoire

A la Mère Lachaise, on se dévergonde avant de quitter ce monde

A la Mère Lachaise, pas de pudibondes, que des blondes aux faces rubicondes

Mais…

Au Père Lachaise, y’a ma famille, ma sœur, mon père, ma mère

Je leur porte des roses et leur adresse mes prières

Au Père Lachaise, je les rejoindrai un jour

Pour sentir plus près leurs regards venus du ciel et tout leur amour

Il y’aura celle que j’ai voulu être et celle que j’ai été toujours 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article