Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Minuscule guerrière

Minuscule guerrière, tu es partout.
Dehors, il n'y a personne.
Dedans, personne ne sonne.
Ma voix résonne, tout dans ma tête tourbillonne.
J'ai soudain du temps auquel je me soumissionne.
Ce temps, qui, à personne je ne
donne,
Je le triture, je le tâtonne, je l'affectionne.
Selon l'heure, je mitonne, saucissonne ou gueuletonne.
Je découvre des occupations pour lesquelles je m'étonne.
Dans l'art, je rayonne.
Je peux devenir sauvageonne,
jamais nonne mais friponne
qui se promène pour éviter une mine palichonne.
Effacée derrière ce masque comme toutes ces trognes mignonnes ou de madone,
non point je carionne.
Je suis la lionne qui ronronne.
Je me transforme, sans artifice, en espionne.
Je fuis les inconscients joueurs avec la Covid qui convulsionne.
Je désarçonne et les abandonne
afin que nul ne me contagionne.
Sans que je démissionne,
Mieux vaut que j'illusionne.
En jouant avec les mots,
sans internet ni téléphone,
je griffonne.
Et, au son de la chanson de l'Espoir que je fredonne, avec le confinement, je fusionne !

Minuscule guerrière, tu es partout. Dehors, il n'y a personne. Dedans, personne ne sonne. Ma voix résonne, tout dans ma tête tourbillonne. J'ai soudain du temps auquel je me soumissionne. Ce temps, qui, à personne je ne donne, Je le triture, je le tâtonne, je l'affectionne. Selon l'heure, je mitonne, saucissonne ou gueuletonne. Je découvre des occupations pour lesquelles je m'étonne. Dans l'art, je rayonne. Je peux devenir sauvageonne, jamais nonne mais friponne qui se promène pour éviter une mine palichonne. Effacée derrière ce masque comme toutes ces trognes mignonnes ou de madone, non point je carionne. Je suis la lionne qui ronronne. Je me transforme, sans artifice, en espionne. Je fuis les inconscients joueurs avec la Covid qui convulsionne. Je désarçonne et les abandonne afin que nul ne me contagionne. Sans que je démissionne, Mieux vaut que j'illusionne. En jouant avec les mots, sans internet ni téléphone, je griffonne. Et, au son de la chanson de l'Espoir que je fredonne, avec le confinement, je fusionne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nicole 15/11/2020 12:24

Joie de lecture de jolis mots pendant ce confinement, merci!