Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GRANDE ROUE

par ANNICK DURAND

publié dans SOCIETE

GRANDE ROUE

Quelques grammes de sucre, du colorant, rose de préférence, mais pourquoi pas vert ou bleu, et les filaments volent dans le bac de la machine magique pendant qu’un bâton agilement tourné essaie de les capturer pour faire une belle grosse boule.

Les enfants écarquillent leurs yeux intrigués. Les narines, saisies par l’odeur doucereuse, s’agitent. Ils frottent leur nez. Pour certains, les lunettes deviennent opaques avec les éclaboussures sucrées. La patience récompensée, le premier gourmand avance sa main pour attraper maladroitement la partie libre du bâton. Il plonge sa bouche grande ouverte et son visage émerveillé dans ce coton rempli de vent prêt à fondre, comme la neige sur sa langue, en laissant un bonheur sucré. A l’inverse de celui des adultes qui leur laisse un goût amer lorsqu’il disparaît.

Si le bonheur est comparé à du vent, il est facile de comprendre pourquoi les belles illusions s’envolent. La poudre aux yeux ne colore pas toujours notre vie en rose non plus. Heureusement, nous restons de grands enfants et les tours de manèges de la vie nous permettent de rencontrer des gens merveilleux qu’il nous arrive, parfois,  de perdre dans des trains fantômes ou dans des miroirs aux illusions. Heureusement, certains  gagnent, au stand de la loterie, le billet de l’optimiste ou de la positivité pour monter gratuitement  sur la grande roue et  voir de tout là-haut leur nouvelle  vie, une barbe à papa à la main à partager à deux. Les autres, moins chanceux, restent quelques temps, dans le labyrinthe et trouvent la porte de sortie, un jour ou l’autre, pour aller acheter une pomme d’amour à croquer ensemble. 

Foire  aux émotions, foire aux désirs, foire aux soupirs, foire aux plaisirs, foire aux sourires, combien d’entrées au parc d’attraction  s’il vous plait ? Enfant ou adulte ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article