Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PLEURS PERDUS

par ANNICK DURAND

publié dans REFLEXION

PLEURS PERDUS

Je dépose mes drames, j’ai une panne de larmes. Je suis un ballon percé qui ne peut plus rebondir, un être humain blessé incapable de mourir. Mon calme, de l’impuissance, vient de naître. Mes yeux reflètent l’erg de la douleur. Le soleil brille sur la mer agitée, en le fixant va-t-il m’aider à pleurer, même pas ! Mes gémissements étouffent à l’intérieur de mon corps, comment ouvrir la porte de ma souffrance. Où sont passées mes armes, clés et outils qui m’aidaient à tout résoudre ? Je savais qu’on ne pleure ni sa peine, ni son argent mais je n’ai jamais imaginé ne pas pouvoir pleurer mon désespoir qui refuse d’être arrosé par crainte de grandir et s’épanouir plus encore. Soudain un tempo régulier attire mon attention. Enfin en voilà un qui ose ! Mais oui, c’est mon cœur qui continue de battre, me faire vivre et un jour, qui sait, rire aux larmes que j’aurais retrouvées à défaut de mes armes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article