Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HORS DE SOI

par ANNICK DURAND

publié dans AMOUR

La chanson du vent, le gazouillis des oiseaux, le brouhaha de la rue et tous ces gens qui s’agitent annoncent la liberté. Cette prison exigüe, mais pour autant, confortable et rassurante, pousse Jérémy dehors. Sans être vraiment prêt, ce grand bol d’air le fait suffoquer accompagné de pleurs et de cris. Il ne comprend pas pourquoi tous ces regards se tournent vers lui. Sa mère le prend dans ses bras, son père le regarde un peu désemparé. La lumière, trop forte, gêne ce gentil petit voleur d’amour qui doit maintenant grandir avec des passages, plus ou moins longs, dans des cellules d’autorité, d’éducation et autres. Fort de toutes ces années, il essaiera de ne jamais regarder au-travers des barreaux et ne se battra qu’avec les mots. Quand ceux-ci ne voudront plus s’exprimer, il pourra se décider à peindre car en amour comme en peinture on juge toujours mieux de loin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article