Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A en mourir

par ANNICK DURAND

A en mourir

La femme d’à côté, ce n’est pas moi

Une femme à tes côtés te mène au désarroi

Toi, as-tu envie que je te mette de côté ?

De moi et d’une autre, tu veux être aimé

Quel est cette incessante envie de partage ?

Mes yeux te voient au-travers un pan de voilage

Qui es-tu ? Que veux-tu ? Le sais-tu ?

Je te sens apeuré et perdu

Ma vie à tes côtés n’est qu’une écharpe d’années mal tricotée

Ton amour clandestin s’échappe par ces mailles loupées

Tu t’envoles, étranger, sans fidélité, vite ramené, le cœur plus râpé que ton chandail

Tu balbuties, t’excuses, le visage rouge corail

Ton errance n’anesthésiera pas mes sentiments bien trop vivants

La solitude ne me jettera pas dans les bras d’un amant

Amoureuse à tout briser, même mes rêves

Ne faire qu’un avec toi, j’en crève !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article