Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié depuis Overblog

par ANNICK DURAND

publié dans HUMOUR FOU

Des fleurs envahissent ce désert de sable balayé par un léger vent frais. Un troupeau de gazelles et une colonie de hérissons titubent en se désaltérant de pétales de roses bleues. Ces fleurs repoussent instantanément. Une nouvelle boisson fluo apparaît « La roso expresso alcoolo». Soudain, des violettes géantes attaquent des centaines d’écureuils dirigés par une femme en sari avec des écouteurs aux oreilles et un Ipad à la main. A quelques mètres, un panneau avec le chiffre 100 illustré par un kangourou s’élançant au-dessus d’un tas de pierres indique qu’à 100 sauts de kangourou se situe un village « le paradis du fruit des fendus » planté d’arbres fous, à hauteur d’homme, ressemblant à des palmiers tordus de rire remplis d’énormes cerises, oranges, mangues, pamplemousses. Ici, les habitations ont la forme de ruches et chacune renferme une odeur différente de réglisse, de pin, de vanille, d’ylang-ylang qui sert d’adresse et de repaire. A l’intérieur, aucun meuble, aucun objet, au sol seulement une épaisse couche de plumes mélangées à des fleurs de mimosas.

Soudain, la chaleur s’accentue. D’un gros nuage, se déverse une pluie de chewing-gums Malabar verts suivie de l’arrivée d’un tapis volant avec des enfants habillés d’une peau de mouton, riant très fort, en mangeant des sandwichs remplis de fraises. Au sol, un homme vêtu d’une combinaison de plongée et d’un chapeau de velours rouge sort doucement d’un arbre avec, à la main, des branches en guise de crayons et dit en français « prenez une parcelle de sable, puis essayez-vous au Sahara d’écriture ».

Je me réveillai en sursaut. Ce n’était pas un jour de canicule, j’ai crains quelques instants à ma santé mentale mais quel bonheur de sortir de la réalité même quelques minutes. C’est quand demain… pour rêver un peu fou ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article