Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Choix de son eau de vie

par DURAND

publié dans HUMOUR

Ah, si seulement ! Ah, si je pouvais ! Ah, si on m’en avait donné les moyens ! je ne serais pas là ! Mais comme tout le monde sait « on ne choisit pas sa famille ». Je suis amer, je déprime, je prends un ver de temps en temps juste pour m’aider à survivre, sans m’étourdir. Je n’ai jamais su si on m’aimait malgré des sourires auxquels je ne réponds jamais. Je suis plutôt froid, de l’atavisme dit-on, ce qui n’arrange rien pour les contacts et, parfois, la peur m’envahit. Bref, pour résumer, mon existence est un calvaire. Si j’avais pu choisir, j’aurais fait partie des « pèlerins » pour rendre visite à un « Saint-Pierre » ou pourquoi pas « maquereau » pour me frotter aux « donzelles » ou aux petites « roussettes ». La mer n’offre pas toutes les envies. Je n’ai pas encore eu l’idée de me prendre un « tacaud », aussi beau soit-il. Inutile de vous barber plus longtemps. J’arrête mes pleurnicheries. Vous ne voyez même pas mes larmes. Sortez-moi de ce bocal, les risques me manquent. Je veux rencontrer des leurres et éviter les teneurs de cannes et donneurs d’hameçons. Fée des poissons, transformez-moi en sole ou en bécasse pour ne plus être seul et, moins lumineux, malgré mon nom de » néon bleu ».

Choix de son eau de vie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article